• Loin de la mélancolique et mièvre Bella accro à son bellâtre diaphane suceur de sang, Kristen Stewart campe une jeune fille paumée, strip teaseuse et prostituée, plutôt crédible, dans Welcome to the Rileys. Pour ceux qui ne la connaissaient que par et dans Twilight, la différence est stupéfiante; fringues cradingues, cheveu toujours gras, vocabulaire de charretier...Oubliez la jeune fille fleur bleue de la saga pour prépubères. Allison, aka Kristen, donc, vit dans un bouge, couche à tout va pour se faire de l'argent, et parle sans gêne de sa chatte et de fellation à son protecteur et père de substitution, Doug, un type paumé qui a perdu sa fille dans un accident plusieurs années auparavant et ne s'en remet toujours pas.

    Kristen-Stewart-Welcome-To-The-Rileys
     
    Le film nous épargne les images trash et hard de la jeune fille de seize ans se faisant culbuter par des types de tous âges et se concentre sur la relation touchante et asexuelle entre celle-ci et le père endeuillé.

    1 commentaire
  •  

    AffMill
     
    Je l'ai finalement regardé. J'ai hésité, craignant d'être déçue après la formidable prestation de Noomi Rapace dans la version suédoise. Et effectivement, Rooney ne lui arrive pas à la cheville. Non pas qu'elle soit mauvaise, pas plus que le film, mais, pour moi qui l'ai vu en VO, son pseudo accent suédois sonne "posh" (snob), ce qui ne colle pas trop avec le style du personnage. Elle semble également manquer d'énergie. Trop douce la Lisbeth. Même quand elle fout des coups, elle n'est pas assez convaincante. Reste que le scénario respecte le roman, et l'intrigue est toujours aussi captivante, même quand on la connait déjà.

    1 commentaire
  •  

    the rite
     
    Après L'exorciste 1, 2 et 3, L'exorciste: le commencement, L'exorcisme d'Emily Rose et Le dernier exorcisme, voici Le Rite. Pas de surprise, on voit des gens possédés qui se contorsionnent, grimacent, parlent d'une voix démoniaque, crachent des injures...mais comme tout bon film d'exorcisme, ça divertit (desolée si on n'a pas la même notion de divertissement, hein! devil). Une bonne occasion de vous rappeler vos prières, au cas où un suppôt de La Bête venait s'incruster. Pensez-y, c'est tiré d'une histoire vraie. Flippant, hein?

    1 commentaire
  • En faisant les brocantes j'ai déniché le DVD du film Dorian Gray. J'avais adoré le roman, que j'avais lu en anglais. Le film, malgré un casting alléchant, une esthétique indiscutable, est un peu décevant car il manque de fidélité au livre. Sybil ne se suicide plus en avalant du poison mais en se noyant; bon, cela reste un détail. Plus ennuyeux: Dorian ne la rejette plus parce qu'elle joue mal sur scène depuis qu'il lui a avoué son amour, mais parce qu'elle veut des enfants! C'est quand même bien différent! De même, le frère de celle-ci meurt écrasé par un train alors qu'il s'agit d'un accident de chasse dans le roman. Bref, toutes ses entorses agacent. Cependant on ne peut pas dire que le film est foncièrement mauvais. Mais l'on se serait attendu à mieux.


    2 commentaires
  •  

    murdoch
     
    julia
    william-william-murdoch-22387961-1215-1830
     
    Aaargh! Ces deux-là ne savent jamais ce qu'ils veulent et se tournent autour sans fin. Je viens de voir la fin de la saison 3 et... Oh pardon, je ne vous ai pas présenté la série:
    Nous sommes à Toronto à la fin du XIXe siècle. L'inspecteur Murdoch résout des crimes grâce à sa logique et son esprit scientifique. Son chef est un peu con et bourru (et alcoolique) mais a bon fond quand même. Murdoch est amoureux de la brillante légiste Julia Ogden, et c'est réciproque, mais bon, c'est compliqué. L'intrigue de chaque épisode est prenante, et pour les jeunes filles fleur bleue dans mon genre l'idylle des deux urluberlus ajoute du piment à l'histoire. On suit les avancées de la science à l'aube du XXe siècle, on découvre avec Murdoch de nouvelles façons de tuer ou de résoudre les meurtres. En plus les costumes et les décors sont...waow! C'est le XIXe quoi.
     
     
    Et hop, le générique:
     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique