• Les filles, soyez honnêtes : qui parmi vous n'a jamais laissé pousser ses poils pendant son célibat? Durant les longs mois d'hiver , lorsque vous n'allez certainement pas sortir jambes nues  en short ou mini jupe, qui remarquera que sous vos collants de laine épais ou un pantalon en tweed se trouve une autre protection contre le froid: une véritable toison ?
    Le truc, c'est que les féministes ont propagé ce qui était considéré comme un honteux et intolérable laisser-aller telle une véritable tendance activiste sur les réseaux sociaux : Le blog Tumblr intitulé Jambes très poilues http://veryhairylegs.tumblr.com/ est un exemple parmi des centaines. Les femmes prennent des photos de leurs jambes non rasées et les affichent sur le réseau tels des selfies sexy.  Les aisselles poilues sont également très à la mode sur Tumblr . Ce qui est marrant c'est que la plupart des femmes qui s'affichent avec des poils ont les sourcils épilés. Personnellement , j'ai arrêté de débroussailler les miens - qui sont qui sont très noirs et épais - quand j'ai réalisé que je n'étais pas douée avec une pince à épiler et me suis retrouvée avec des marques de pincements accidentels rouges et bleues au dessus des yeux. Maintenant, j'arbore fièrement mes sourcils charbonneux comme Cara Delevingne .
    Un petit résumé de l'histoire de l'épilation féminine :
    Celle-ci existe depuis l'Antiquité. Dans l'ancienne Egypte, les femmes poilues étaient assimilées à la classe des esclaves. Dans la Grèce antique les hommes jugeaient les poils des femmes repoussants et ces dernières se les retiraient pour ne pas être rejetées. Au Moyen Age , les poils étaient considérés comme érotiques et devaient être cachés. Qu'en est-il du 20e siècle? La publicité pour les rasoirs et les produits d'épilation a commencé à devenir foisonnante à cette époque. Et qui créent ces publicités? Les hommes , bien sûr. Pendant tout ce temps , ce sont les hommes qui ont mis la pression aux femmes pour qu'elles s'allègent de leurs poils "dégoûtants".
    Mais à présent, des milliers de femmes exhibent fièrement leur peau velue sur Internet . Méfiez-vous, messieurs ! Si vous faites allusion au manque de douceur de la peau de votre petite amie / femme, vous pourriez la mettre...de mauvais poil!
     

    1 commentaire
  • Physiquement, il s'en est passé des changements. Non, je ne suis pas passée de 50 kilos au quintal, ni ne me suis fait tatouer ou piercer 80% de l'épiderme. Le changement n'est pas radical, mais il se voit. 

    D'abord, adieu les cheveux longs de petite fille sage et innocente. J'ai opté pour la coupe de Lisbeth Salander sur la couverture du troisième tome de millénium. Ah ça ouais, ça décoiffe.

    Ensuite je me suis décidée à acheter une crème de jour (bio) car la barre des trente ans approche et je ne suis pas préparée psychologiquement à ressembler à une vieille peau. Même si on me donne l'âge d'avoir encore de l'acné, ce que ma peau craint à présent sont les rides. Et puis, j'en ai soudain eu assez des cernes bleues/mauves/noirâtres sous mes yeux. Eu-je été actrice dans un film de zombies, elles eussent été bienvenues. Mais voilà, dans la vraie vie, on a envie de ressembler à autre chose qu'un  macchabée . Alors j'ai acheté un anticerne aussi bio que les tomates du producteur local du village. Enfin, je me suis dit, pourquoi pas ajouter un peu de maquillage, pour faire ma belle, on ne sait jamais, la fin du célibat est peut-être proche...

    poudre-compacte-so-bio-etic-n-02-beige-dore-894200735_ML

    1 commentaire
  • ...ou j'ai découvert la cire froide. Celle-ci allait sonner le glas de ma pilosité faciale, plus particulièrement de ce duvet disgracieux au-dessus de ma lèvre supérieure qui me valait le doux surnom, au collège, de femme à moustache.

     

    wax
     
    Comme dans les pubs mensongères, la photo "bifaure/afteur":
     
    wax before-after
     
    Je ne suis pas devenue une vraie femme le jour où j'ai eu mes menstruations pour la première fois, ni lors de mon premier rapport, non, je suis devenue une vraie femme depuis que mon visage est glabre.

    1 commentaire
  •  

     
    Comme je suis une vraie rebelle-gothique-punk-fuck you, j'ai des tatouages...éphémères. Offerts avec des chewing-gums à 10 cents. Non, sérieux, un jour j'aimerais me faire faire un VRAI tatouage, mais aïe ça fait bobo (y paraît). Une lanterne bien sûr. Un peu comme ça, mais en mieux:
     
    tumblr_m242rbXW7E1qlrdpro1_500

    1 commentaire
  •  

    s5006978
     
    Les soucis capillaires ça te connait? Moi oui! J'ai choisi de porter les cheveux longs, façon elfe gracieuse du Seigneur des Anneaux, sauf que: 
    Dans la réalité, les cheveux longs ne sont pas tout beaux tout soyeux comme ça, naturellement. Surtout quand: on a la racine grasse mais les longueurs et les pointes sèches. D'où: ben une racine grasse, et des longueurs qui sont tellement sèches qu'elles s'emmèlent et font des noeuds que tu t'emmerdes à démêler en souffrant telle une martyre de la beauté. Ah! On fait comment alors? On met du shampoing pour cheveux gras sur le dessus de la tête et de l'huile d'argan sur les longueurs? Que nenni. On achète du shampoing spécial racines grasses pointes sèches. Par contre on évite de l'acheter chez le coiffeur et de le payer 13 euros (même si c'est garanti bio, un shampoing bio à moins de 13 euros ça existe), surtout quand en on en a déjà dépensé 26 pour un shampoing-soin-brushing parce que, ben on savait pas comment redonner à notre chevelure de paille (sébumeuse sur le dessus) le soyeux de celle des êtres de Fondcombe. Ceci étant, la découverte miraculeuse du shampoing racines grasses pointes sèches n'exclut pas un soin mensuel chez le coiffeur (bio, de préférence).

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique