• Physiquement, il s'en est passé des changements. Non, je ne suis pas passée de 50 kilos au quintal, ni ne me suis fait tatouer ou piercer 80% de l'épiderme. Le changement n'est pas radical, mais il se voit. 

    D'abord, adieu les cheveux longs de petite fille sage et innocente. J'ai opté pour la coupe de Lisbeth Salander sur la couverture du troisième tome de millénium. Ah ça ouais, ça décoiffe.

    Ensuite je me suis décidée à acheter une crème de jour (bio) car la barre des trente ans approche et je ne suis pas préparée psychologiquement à ressembler à une vieille peau. Même si on me donne l'âge d'avoir encore de l'acné, ce que ma peau craint à présent sont les rides. Et puis, j'en ai soudain eu assez des cernes bleues/mauves/noirâtres sous mes yeux. Eu-je été actrice dans un film de zombies, elles eussent été bienvenues. Mais voilà, dans la vraie vie, on a envie de ressembler à autre chose qu'un  macchabée . Alors j'ai acheté un anticerne aussi bio que les tomates du producteur local du village. Enfin, je me suis dit, pourquoi pas ajouter un peu de maquillage, pour faire ma belle, on ne sait jamais, la fin du célibat est peut-être proche...

    poudre-compacte-so-bio-etic-n-02-beige-dore-894200735_ML

    1 commentaire
  • Si j’étais une gamine de dix ans à la présente époque, j’aurais sans doute boudé la blondasse insipide Barbie et jeté mon dévolu sur les poupées Monster High. Franchement, avec leur look gothique, leur maquillage digne d’Halloween, leurs chevelures bariolées, elles en jettent. Seulement je n’ai pas dix ans, j’en ai presque le triple, alors je me suis rabattue sur le porte clé logo en peluche, en forme de tête de mort avec un nœud rose. Morbide, oui, mais girly quand même!

     
    monsterhigh

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires